tribu energie
BUREAU D’éTUDES
FLUIDES ; énergie ET DéVELOPPEMENT DURABLE
 
Energie positive
Réglementations
E+C-
Energies renouvelables
Qualité environnementable
Thermographie infrarouge
Energie grise
Audit grandes sociétés
Audit Copropriétés
Commissionnement
ENRABF

expertises
ENRABF


ENRABF

Concilier Economie d’énergie et patrimoine architectural

1- Contexte

En 2007, la DGALN/DHUP (Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie) a confié une étude à Maisons paysannes de France et Tribu Energie visant à déterminer les actions à mener pour concilier les économies d’énergie tout en préservant le patrimoine architecturale. En effet, le Grenelle de l’environnement fixe des objectifs très ambitieux en matière de réhabilitation énergétique du parc français et les bâtiments « anciens » vont se retrouver concerner par ces actions.

Dans ce cadre le projet ENRABF :
 
-  vise à comprendre les raisons conduisant les ABF (Architectes des Bâtiments de France) à formuler des avis parfois négatifs au regard des travaux relatifs aux économies d’énergie.
 
-  a pour objectif de proposer des solutions permettant de concilier les actions réalisées tout en préservant le caractère patrimonial.
 
-  a également pour but de sensibiliser le grand public à ces problématiques de rénovation et de conduire à un dialogue constructif avec les ABF.
 
-  propose le téléchargement de fiches techniques à remplir qui peuvent être jointes lors des demandes de travaux pour en faciliter l’instruction par les ABF.
 

2 - Le rôle des ABF

Les ABF, souvent critiqués au regard de leurs quelques avis négatifs, ont un rôle primordial dans la conservation du patrimoine français.
 
Les ABF sont chargés de l'entretien et la conservation des monuments et la protection du patrimoine urbain et paysager, et ont un rôle général de sensibilisation et de conseil gratuit et indépendant sur les autres édifices du patrimoine.
 
Les travaux de construction, de rénovation ou de réhabilitation d'un bâtiment existant nécessitent une déclaration préalable ou une autorisation de travaux. La protection du patrimoine relevant de l'ABF fait partie de cette démarche.
 
Dans les espaces du territoire présentant un intérêt patrimonial (historique, artistique ou naturel), l’ABF délivre plusieurs types d’avis selon les types de travaux et les servitudes qui s’appliquent :
 
· avis conforme, c’est-à-dire auquel le maire doit se conformer. Un avis défavorable de l’ABF donne lieu à un rejet par le maire de la demande d’autorisation ;
· avis simple, dont le maire peut ou non tenir compte ;
· avis consultatif, demandé ou non par le maire.
 
Les 100 Services départementaux de l’architecture et du patrimoine rendent près de 600 000 avis par an, mobilisant seulement 800 agents et environ 120 ABF.
 
Les zones de protection ne couvrent qu’une petite partie du territoire et sont de plusieurs types :
· En 2006, 14 308 immeubles classés sont recensés sur le territoire ;
· En 2006, 28 336 immeubles inscrits sont recensés sur le territoire ;
->Les périmètres de protection qui les entourent couvrent ainsi environ 3 millions d'hectares.
· En 2006, 97 secteurs sauvegardés sont recensés, qui représentent une superficie totale d'environ 6000 hectares ;
· En 2005, 473 Zones de protection du patrimoine architectural, urbain, paysager (ZPPAUP) étaient recensées ;
· En 2001, les sites classés (protection forte) représentaient 1,5 % du territoire national ;
· En 2001, il existait 5100 sites inscrits (garantie minimale de protection)
 
Les ABF agissent aussi pour les sites et les abords de monuments historiques, dans les secteurs sauvegardés et certaines zones spécifiques.
 

3 - La typologie « patrimoniale » au sens des ABF

Il est très difficile de définir une typologie architecturale et patrimoniale commune à l’ensemble des ABF français mais une première classification selon les critères suivants a pu être déterminée. Pour chacune, des travaux types « acceptables » ont été déterminés, mais chaque projet reste unique et nécessite un travail dès l’amont pour déterminer les scénarii de travaux les plus pertinents.
 


4 -Rénover thermiquement un bâtiment « ancien »

Ce qu’il faut éviter en prenant excuse sur la performance énergétique :

 

Les règles fondamentales à appliquer lors d’une rénovation d’un bâtiment ancien à valeur patrimoniale :
 
- Evaluer l’impact technico-économique des travaux envisagés pour cibler ce qui est vraiment indispensable.
- Préserver au maximum l’aspect extérieur du bâtiment : matériaux d’origine ; dimensions ;…
- Conserver les propriétés hygroscopiques des matériaux notamment lors de la mise en place d’isolant et/ou d’enduit.
- Ne pas engendrer de pathologies par exemple lié à l’humidité.
- Recourir à des professionnels expérimentés dans le domaine.
 
4.1. Murs

4.2. Baies
 

 
 
 
Pour les bâtiments ayant un important caractère patrimonial et dont le verre d’origine comportait des défauts, il existe des vitrages isolant conservant l’aspect ancien et améliorant la performance énergétique du vitrage.


 

5 - Comment faciliter les démarches auprès des ABF ?

Les ABF doivent traiter plusieurs de milliers de dossiers par an souvent incomplets. Pour faciliter les l’instruction des dossiers des fiches à joindre aux déclarations de travaux ont été réalisées et sont téléchargeables sur le site www.enrabf.fr.

Exemple d’un extrait de fiche sur le remplacement des fenêtres :


 
Téléchargement des fiches travaux :