tribu energie
BUREAU D’éTUDES
éNERGIE eT DéVELOPPEMENT DURABLE
 
En bref
R&D
Médias
Recrutement

actus
R&D

PROJET ANR
Projet COSIMPHI
 
2014-2017 : Le projet propose d’aborder la question de la modélisation multi-physique par la co-simulation interactive pour concevoir et rénover en traitant simultanément les ambiances (acoustique, visuelles, qualité de l’air et thermique) ainsi que l’efficacité énergétique et environnementale. L’objectif final est un démonstrateur d’une solution intégrée, prenant en compte les rétroactions et interactions entre les différents objectifs, qui permette de proposer des solutions techniques faisant évoluer une esquisse ou un projet de rénovation. 
 
Plus d’infoshttp://www.agence-nationale-recherche.fr/?Projet=ANR-13-VBDU-0002
 
 

HABITAT COLLECTIF
BBC pas cher
 
2010 – Tribu Energie et Anthony Roubaud Architecte lauréats de l’appel à projet PUCA-CQFD « Lofts sociaux ».
 
Concilier les impératifs budgétaires de construction des logements sociaux avec les exigences de la RT 2012 relève souvent du défi. Pour ce projet de « Lofts sociaux » l’équation à résoudre était la suivante :
 
Niveau BBC (65kWh/m²/an en zone H1a) = 1046 € HT/m² shab pour les logements
 
L’architecte Anthony Roubaud a conçu des immeubles en structure béton, réalisés avec des prémurs intégrant un isolant continu et des prédalles « Inov’Mur ». Les logements traversants permettent de réaliser de la surventilation en été et une excellente inertie est assurée par les planchers.
Tribu Energie est intervenu pour évaluer la performance énergétique, faciliter et accompagner l’innovation architecturale.
 
 
 

 
CONSTRUCTION
Structure bois pour facteur 4
 
2010- Tribu Energie assiste KLH-Lignatec dans la conception d’un immeuble d’habitation neuf à bilan carbone négatif. Le système constructif innovant repose sur un assemblage de panneaux massifs de bois contrecollé (KLH), à forte inertie thermique.
 
La structure bois repose sur un rez-de-chaussée en béton armé. Les panneaux, découpés par commande numérique, sont préfabriqués en grandes dimensions (max. 3x16m) et incluent les huisseries et fenêtres. Le bois massif possède de bonnes propriétés thermiques ce qui réduit considérablement les ponts thermiques et l’épaisseur d’isolant à mettre en œuvre (complément d’isolation 10+5cm laine de verre). Un traitement acoustique spécifique avec doublage des murs et faux-plafonds garantit un bon confort pour les occupants.
 
Résultat : le solaire thermique et des panneaux photovoltaïques sont prévus en option mais ils ne sont pas nécessaires pour atteindre le niveau BBC, quelle que soit la zone climatique concernée. Et l’économie d’énergie grise par rapport à une construction béton correspond à 20 ans d’émissions de GES du bâtiment !
 
Un prototype a été réalisé à Londres sous la forme d’une tour de huit étages hébergeant 29 logements sociaux (2180m² SHAB) et un rez-de-chaussée commercial. Le procédé est parfaitement applicable au petit collectif ou aux maisons individuelles. Un projet lauréat de l’appel à projet PUCA-CQFD sous l’intitulé « Assemblage de panneaux massifs en bois ».
 
 
 
 
MATERIAUX
Béton, bois, brique en compétition écologique
 
2009 – Tribu Energie réalise le volet énergétique d’une étude comparative sur l’impact environnemental des bâtiments pour différentes techniques de construction.
 
Cette étude réalisée à l’initiative de Cimbéton compare dans trois régions de France les empreintes environnementales liées à la construction et à l’occupation d’habitats BBC réalisés selon six systèmes constructifs : blocs béton, béton banché, béton cellulaire, briques monomur, briques et ossature bois. La comparaison intègre une analyse du cycle de vie, depuis l’extraction des matières premières jusqu’à la fin de vie en passant par toutes les étapes intermédiaires (production, transport, consommation) pour mesurer dix effets environnementaux.
 
Tribu Energie a calculé l’impact des techniques concernées en termes d’énergie primaire consommée. Conclusion : en maison individuelle ou en petit collectif, le béton est bien armé pour relever les défis du Grenelle.
 


 
 
CHAUFFAGE & VENTILATION
Vieux conduits, bon tuyaux
 
2009- TRIBU ENERGIE expérimente la première installation Airflue rénovation de Poujoulat ou comment installer une chaudière à condensation sur un conduit de cheminée individuel sans dégrader la ventilation.
 
Le système Airflue Rénovation® est utilisé lors du remplacement de chaudières. Il permet d’adapter les conduits existants aux nouveaux appareils à condensation, tout en gardant le même système de ventilation, les chaudières modernes ne disposant plus de coupe-tirage.
 
Tribu Energie teste actuellement le procédé avec une chaudière à condensation Vitodens Viessmann, en réalisant des mesures de débit de ventilation.
 
Partenaires : GDF Suez / Poujoulat / Savélys / Viessmann / Tribu Energie
 
 

 
REHABILITATION
De la thermique des balcons
 
2009- L’enjeu : faire passer la consommation en énergie primaire d’une barre d’immeuble des années 70 de 259 à 73 kWh/m²/an soit un niveau BBC.
 
Lauréats de l’appel à projet PUCA-REHA « Requalification à haute performance énergétique de l’habitat collectif », Tribu Energie, Anthony Roubaud Architecte et Antonini-Darmon ont imaginé, outre une classique isolation extérieure du bâtiment (double peau), d’agrémenter la façade de balcons pour filtrer le soleil, isoler grâce à la surépaisseur créée par rapport à la rue mais aussi accrocher des panneaux photovoltaïques dans les étages supérieurs.
 
La rénovation sans démolition modernise également l’esthétique du bâtiment et améliore les appartements, agrandis de quelques mètres carrés à l’air libre. Le procédé est adaptable à tous les immeubles à façade plane avec refends.
 
 
 
 
HABITAT INDIVIDUEL
Bas carbone, hautes performances
 
2008- Le cabinet d’architectes Antonini Darmon et Tribu Energie réinventent la maison traditionnelle en version bioclimatique.
 
Les besoins en énergie sont minimisés grâce à une façade sud largement vitrée et une façade nord-est réchauffée au travers d'un espace tampon captant le soleil du sud. De construction traditionnelle, l'isolation est simplement renforcée par une toiture terrasse végétalisée. Des capteurs solaires viennent compléter le système de chauffage par pompe à chaleur Air/Eau. La maison devient à énergie positive après la pose optionnelle de panneaux photovoltaïques.
Le coût est de 120 000 euros hors taxe, pour une surface de 100m². Ce projet a été réalisé dans le cadre du concours EDF «  Maison bas Carbone – basse énergie »- Entrée gamme : 200.
 
 

 
APPEL A IDEES
Haute-voltige climatique au Moyen-Orient
 
2008 – Dans le cadre du concours « Un symbole de 170 mètres à Dubaï », l’architecte Anthony Roubaud conçoit une tour en forme d’arbre. Tribu Energie vient y ajouter une petite touche pour aller vers l’énergie positive, avec notamment des panneaux photovoltaïques sur les branches métallisées.
 
Le cahier des charges du concours, organisé par la municipalité de Dubaï et ThyssenKrupp Elevator, était le suivant : concevoir une structure de grande hauteur destinée à incarner le nouveau visage de la ville. Le bâtiment, à vocation touristique, devait intégrer des espaces culturels et récréatifs, des lieux de spectacles et de conférences.